contre-attaque coude self-défense avec contrôle du poignet

Les points vitaux en self-défense

La self défense est en train de se démocratiser dans le monde occidental. Savoir se défendre est devenu une nécessité, que l’on soit tout seul ou pour défendre un être cher. Avec quelques techniques, on peut se créer facilement un créneau pour prendre la fuite ou mieux, neutraliser son agresseur. Comment frapper ? Où est-ce que ça fait mal ? En combien de temps peut-on apprendre à le faire ? C’est ce que nous allons décortiquer dans les prochains paragraphes.

La self-défense est-elle efficace pour se défendre dans la rue ?

En voyant les vidéos sur Internet, cela semble facile et accessible. Mais il faut savoir que sur les réseaux sociaux on voit des professionnels et des scénarios bien élaborés. Néanmoins on peut en tirer quelques leçons.

L’impact d’un coup bien porté sur un adversaire

Un seul coup bien placé peut changer l’issue d’un combat. De plus l’agresseur mise d’abord sur la dominance psychologique. Si vous ne vous laissez pas prendre par son jeu, il est pris au dépourvu. Quand vous arrivez à toucher là où ça fait mal, vous avez de grandes chances de sortir vainqueur.

Entre la théorie et la pratique

La self-défense nécessite d’agir avec sang-froid. Plus facile à dire qu’à faire, car il s’agit aussi de self-control. La montée d’adrénaline est telle que l’on peut se retrouver tétanisé. Il faut donc avoir acquis quelques réflexes et avoir répété les gestes. Regarder les mouvements et les mémoriser n’est pas suffisant.

Pourquoi les points vitaux sont importants dans le self-défense ?

Quand on veut se défendre, le but est d’en finir au plus vite. L’efficacité de votre défense tient à l’impact des coups sur le corps de votre adversaire. Seulement, où est-ce qu’il faut taper pour que cela fasse mal ?

Les différentes zones sensibles du corps humain

Le corps humain possède bien des points faibles. Le self-défense cible particulièrement ces endroits « vitaux » pour se débarrasser au plus vite d’un assaillant. Plus vous êtes précis, et plus vos coups sont efficaces sur l’adversaire.

Pourquoi vise-t-on les points vitaux quand on se défend

Un point vital touché peut faire lâcher une prise. Ensuite, un agresseur qui se sent attaqué est forcément désorienté. Toute sa stratégie reposait sur la peur et la soumission. Il se rend compte de sa vulnérabilité et vous prenez la situation en main.

Comment atteindre les points vitaux en self-défense ?

Parfois, on n’a rien entre les mains. Il est possible de se défendre avec une arme, mais en self-défense, on fait avec ce que l’on a. Cependant, les mains et les pieds sont bien des outils. Mais il y a aussi autre chose.

Les armes pour frapper les points vitaux

Dans un cas de force majeure, on se sert de ce que l’on a sous la main. Ou même dans la bouche ! Coup de dents ou coup de pied, l’important est d’atteindre l’adversaire là où ça fait mal. On peut utiliser toutes les parties de notre corps pour frapper : le coude, les genoux, la paume de la main ou son tranchant, notre front également.

La meilleure attaque c’est la défense

Bien entendu, il ne s’agit pas de foncer tête baissée. Le self-défense ce n’est pas faire des attaques. Il faut éviter d’avoir trop confiance en soi et se lancer contre l’adversaire.

Quels sont les points vitaux que l’on peut atteindre en self défense ?

Ils sont assez nombreux sur le corps humain. Les connaître est indispensable pour pouvoir se dégager d’une étreinte et se protéger contre une attaque. Voici quelques exemples courants que l’on peut utiliser si on se fait attaquer.

schéma anatomique du corps humain de face et de dos

Sur la tête

La tête présente de nombreux points vitaux :

  • Les yeux 
  • Les tempes
  • Le menton
  • Le nez

Un coup bien placé sur ces endroits permet de mettre fin à une agression. Un conseil, n’utilisez pas le poing. Mais plutôt la paume de la main.

Sur le tronc

Le tronc est la partie du corps la plus grande. Il y a de nombreux points vitaux, même si la plupart du temps ils sont cachés sous les vêtements. Il faut donc une certaine expérience pour les atteindre à coup sûr. Mais on peut en citer quelques-uns :

  • Les aisselles
  • Le plexus solaire
  • La clavicule
  • Les reins
  • Le foie

Sur les membres inférieurs

Les membres inférieurs sont aussi dotés de points faibles. On les vise souvent quand l’adversaire est de grande taille, et que l’on atteint difficilement sa tête et son visage. En voici quelques-uns :

  • Les testicules
  • Le quadriceps (partie externe latérale)
  • Les genoux

À quel âge peut-on apprendre à faire de la self-défense ?

La self défense nécessite la connaissance du corps humain. Ce n’est tout de même pas la même chose que les arts martiaux.

La différence avec les arts martiaux

Les arts martiaux inspirent les pratiquants de self-défense. Judo, Karaté, Aïkido … certaines prises peuvent être tirées de mouvements millénaires. Mais la self-défense reste très pratique, alors que les arts martiaux peuvent avoir une dimension plus spirituelle.

Quand peut-on commencer ?

On peut apprendre à se défendre à tout âge. Le self-défense c’est pour les hommes et les femmes, les jeunes et les moins jeunes.

En combien de temps peut-on maîtriser la self-défense ?

Au bout de combien de leçons est-ce que vous saurez vous défendre tout seul ? Tout le monde n’est pas au même niveau.

Les bases pour commencer la self-défense

Pas besoin d’un cours d’anatomie poussé pour trouver les points vitaux. Le tout est de répéter les mouvements assez souvent avec un partenaire d’entraînement ou un mannequin en taille réelle.

Faut-il faire un entraînement régulier

Pour savoir où il faut frapper et être efficace, il faut répéter les mouvements. Il s’agit de les transformer en réflexes acquis. Avec de la répétition, on atteint plus facilement les points vitaux.

Conclusion

Pour vaincre un agresseur qui est plus lourd et plus grand que soi, il faut bien choisir là où il faut frapper. L’art de la self-défense est de se débarrasser le plus vite possible de son assaillant. Se dégager, neutraliser, si possible mettre hors d’état de nuire. La connaissance des points vitaux est essentielle pour avoir le dessus. Heureusement, on peut apprendre à tout âge et en quelques leçons on peut acquérir quelques réflexes.

Commentaires