gants de boxe couleur saumon

L’équipement en self-défense : Comment pratiquer au mieux

femme se protégeant le visage et ripostant avec un poing

La self-défense, ou défense personnelle, on en entend beaucoup parler, mais qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit tout simplement de techniques de combat destinées à la défense, pour maîtriser un adversaire agressif, à utiliser par exemple dans des situations d’agression physique – on peut parler de combat rapproché ou de combat de rue.

La self-défense est une discipline qui répond à un besoin, lui-même créé par un sentiment d’insécurité. Beaucoup se rendent compte qu’ils ne sauraient pas comment réagir en cas d’agression physique directe sur leur personne, ou bien sur une tierce personne qui aurait besoin d’aide. Si la self-défense est une discipline qui intéresse majoritairement les hommes, les femmes s’y mettent de plus en plus, pour se sentir plus en sécurité lors de leurs déplacements de nuit, notamment, et être capable de répliquer et de se défendre dans le cas d’une potentielle agression.

groupe d'individus belliqueux dans une rue sombre et étroite

La self-défense est en fait une discipline qui offre à ses pratiquants un sentiment de sécurité et de confiance en soi indispensable pour gérer une situation tendue d’agression physique. Même si, et c’est ce que l’on espère, l’agression ne se produit jamais, se savoir en possession des connaissances nécessaires procure à l’individu une confiance qui peut lui permettre d’aborder son quotidien en étant soulagé de la peur de l’agression, qui peut être très présente et pesante chez certaines personnes. Elle donne des clés pour se protéger soi-même et protéger les autres, pour permettre aux pratiquants d’aborder la vie quotidienne dans les grandes villes en toute sérénité, et peut même contribuer à se reconstruire après le traumatisme d’une agression par le passé.

A quoi prépare la self-défense, et dans quelles situations la mettre en application ?

entraînement aux frappes avec gants et cible rembourrée

Lors des leçons de self-défense, l’instructeur prépare ses élèves à des situations d’agression physique frontales et évidentes. Les techniques sont inspirées de sports de combats et d’arts martiaux traditionnels comme le karaté, la boxe, la lutte, le taekwondo, etc…, et peuvent également impliquer l’utilisation d’armes de défense.

La différence majeure entre la self-défense et les arts du combat, c’est que des disciplines comme la boxe ne sont absolument pas destinées à être pratiquées ailleurs que sur le ring ou autre terrain prévu à cet effet. On pratique la boxe, le karaté ou le sanda dans le respect de son adversaire, non pas dans le but de le blesser, et toujours dans le cadre de règles que doivent respecter les deux adversaires sous le contrôle d’un arbitre. La self-défense, au contraire, est destinée à la “vie réelle”, à être appliquée contre des adversaires qui ne respecteront pas de règles et auront pour objectif de blesser, de porter atteinte physiquement, de soumettre.

défense paume de la main avec doigts vers les yeux sur partenaire immobile avec casque de protection bleu sur la tête

Lors des séances d’entraînement à la self-défense, tout se fait évidemment selon des règles de sécurité strictes. Lorsqu’on apprend à se servir d’une arme, ou à désarmer l’attaquant, il s’agit toujours de matériel factice, en plastique, qui ne présente pas de risque pour les pratiquants. Cependant, on y apprend à appliquer ces techniques contre des attaquants violents, dans des situations pouvant être dangereuses, avec des armes réelles, qu’il faudra réussir à maîtriser. Plus vous pratiquerez, plus vous gagnerez en agilité, en réactivité, en rapidité, en précision, toujours dans l’optique de bloquer les mouvements de l’adversaire, de frapper au bons endroits et de la bonne manière pour le maîtriser, et le cas échéant de le désarmer.

Dès lors qu’il y a un déséquilibre dans le respect de l’autre, la violence peut être nécessaire. Il faut simplement qu’elle soit maîtrisée et utilisée à bon escient. Devant la loi, réagir à la violence par la violence est considéré comme de la légitime défense dans la mesure où les moyens de défense employés ne sont pas démesurés face à l’attaque. Il faut donc utiliser les techniques de self-défense selon certaines conditions :

Il faut que le danger soit réel, que la menace soit imminente et que la réplique soit simultanée, que la défense soit nécessaire (qu’il n’y ait pas d’autres moyens de s’en sortir) et qu’elle soit proportionnelle à la menace. Si ces conditions sont respectées, alors vous êtes dans votre droit en appliquant à votre adversaire les techniques de défense au corps à corps que vous aurez apprises en cours de self-défense.

Le matériel et l’équipement de self-défense

Si vous êtes intéressés par l’apprentissage de la self-défense, il est nécessaire de vous renseigner également sur les équipements de self-défense nécessaires pour pratiquer cette discipline. Voici donc pour vous une liste non-exhaustive du matériel et de l’équipement essentiel ou non pour pratiquer la self-défense.

Les classiques

Pour commencer à prendre des cours de self-défense, il faudra vous munir de l’équipement classique de base, afin d’aborder la discipline avec confort et sécurité.

  • Des t-shirts et pantalons de sport classiques, ainsi que des chaussures de salles, voici le minimum nécessaire pour être libres de vos mouvements et réaliser les gestes à assimiler dans des conditions optimales de confort.
  • Des protège-tibias pour encaisser les coups en toute sécurité lors de l’entraînement.
  • Pour ces messieurs, une coquille de protection est nécessaire, comme pour tous les sports de combat rapproché.
  • Pour porter les coups sans vous faire mal, il est également nécessaire de porter des gants ou des mitaines de combat.

Bien sûr, si vous êtes un jour amené à exploiter les connaissances acquises à l’entraînement lors d’une véritable confrontation, vous ne porterez pas l’équipement de protection que vous portiez à l’entraînement. Gardez à l’esprit que l’entraînement de self-défense a pour objectif de vous apprendre comment réagir en situation d’agression physique, et l’entraînement nécessite parfois de recevoir des coups pour apprendre comment les stopper et comment y répondre, d’où la nécessité de porter des protections.

mise en place d'un gant d'entraînement avec bandes

Le matériel d’entraînement annexe

Une fois les mouvements de base maîtrisés et une fois que vous serez à l’aise avec la discipline, vous pouvez pousser votre entraînement plus loin en y intégrant du matériel d’entraînement supplémentaire. C’est là qu’interviennent les armes de défense, entre autres.

  • Les bâtons en caoutchouc sont un classique de la self-défense. Utilisés par la police, notamment, ils sont une arme de défense d’apparence inoffensive mais qu’il faut apprendre à maîtriser avant d’utiliser. Apprenez comment manier le bâton en caoutchouc, où frapper, quand et comment.
  • Vous pouvez vous équiper d’armes à feu sonores pour faire fuir vos assaillants en cas d’agression. L’arme à feu en plastique peut également vous servir à l’entraînement, où vous pourrez apprendre comment réagir face à un individu armé, et dans certains cas, comment le désarmer en limitant les risques. Attention, cependant, aucune méthode de corps à corps ne garantit une sécurité totale face aux armes à feu, qui sont évidemment très dangereuses en toutes circonstances.
  • Les couteaux d’entraînement sont aussi un classique du self-défense. Les agressions à l’arme blanche étant malheureusement très fréquentes, beaucoup plus qu’à l’arme à feu, il est nécessaire d’apprendre à désarmer un assaillant armé d’un couteau.
  • Le bouclier de frappe est une alternative moins chère au traditionnel sac de frappe. Il est très utile à l’entraînement pour apprendre à porter des coups puissants et précis.
femme mettant un individu en joue avec une arme à feu de nuit

Le matériel haut de gamme

Pour les plus motivés d’entre vous qui sont prêts à investir dans du matériel plus haut de gamme pour pousser leur entraînement à un autre niveau, il existe des équipements d’entraînement plus chers mais d’une qualité supérieure. Certains de ces objets sont faits pour donner plus de réalisme à l’entraînement, pour une expérience proche de ce que vous pourriez vivre en situation réelle, dans la rue.

  • Le Redman Training Gear est la meilleure protection que vous puissiez trouver pour un entraînement en condition réelle sans que votre adversaire ne retienne ses coups. Il s’agit d’une armure qui protège la totalité de votre corps, visage et tête inclus, ce qui permet d’utiliser à l’entraînement toutes les armes de défense.
  • Le Shock Knife est le meilleur couteau d’entraînement du marché, avec une lame qui ne coupe pas, mais un ingénieux système d’impulsions électriques qui provoquent une douleur sans blesser.
  • Le traditionnel sac de frappe tant utilisé en boxe est l’un des meilleurs moyens de s’entraîner à frapper avec force et précision.
  • Le mannequin de frappe Bob est une réplique de corps humain aux dimensions et proportions réalistes pour un entraînement à frapper aux bons endroits du corps de votre adversaire. Ce qu’il y a de plus immersif pour un entraînement dans des conditions réelles.

Commentaires