cours de self defense gratuit

Où est-il possible de suivre un cours de self-défense gratuit ?

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est mp-articles-1024x524.jpg.

Aujourd’hui, se balader seul n’est pas toujours très rassurant, surtout dans les grandes villes. Savoir se défendre peut être une très bonne option pour soi, mais aussi pour apprendre à défendre d’autres individus. Même s’il est évident que devenir ceinture noire de karaté ne vous garanti en rien la tranquilité, connaître les bons gestes pour se sortir rapidement et efficacement d’une situation à risques est toujours intéressant.

Malheureusement, on ne va pas se mentir, les cours d’autodéfense sont généralement assez coûteux sur le long terme. Il est normal de ne pas vouloir intégrer un club de sport de combat à l’année, surtout si vous vous rendez compte que vous n’appréciez pas cette pratique. En revanche, suivre un cours de self-défense gratuit est une idée à creuser pour se familiariser avec des techniques de combat utiles en cas d’agression physique.
À chaque début d’année sportive, de nombreux clubs proposent des cours d’essais. L’occasion de vous faire rapidement un avis sur la pédagogie de tel ou tel prof !

combat de kickboxing avec un des participant donnant un coup de pied dans le buste de son opposant

Pourquoi suivre un cours de self-défense gratuit ?

Les raisons qui vous poussent à vous intéresser à la self-défense sont multiples, mais elles se recoupent pour la plupart des personnes :

  • Apprendre des mouvements simples pour se défendre contre des agresseurs potentiels,
  • Retrouver une condition physique acceptable,
  • Optimiser sa gestion du stress et améliorer sa confiance en soi,
  • Découvrir des sports de combat et des arts martiaux ludiques…

Évidemment, ce ne sont que quelques idées, mais chacun est motivé par ses propres raisons.

Là, l’objectif n’est pas de savoir se battre, mais plutôt d’acquérir de nouveaux réflexes qui vous aident à faire face à une agression. Mais aussi, pour s’extirper d’un combat rapproché ou encore de saisies, en un minimum de temps.

Qu’allez-vous apprendre durant un cours de self-défense gratuit ?

Généralement, les pratiquants s’entraînent ensemble, dans un gymnase. Un instructeur les accompagne et les initie à la discipline de l’auto-défense. Vous serez mis en condition pour comprendre et appréhender un état de stress important tout en ayant des tactiques simples et efficaces pour fuir votre agresseur.

N’imaginez pas devenir maître du Krav Maga ou expert en Penchak Silat en un ou deux cours d’essais ! Mais vous apprendrez une méthode de combat qui permet de se défendre dans des combats au corps-à-corps et d’esquiver les coups.

Par quel sport de combat faut-il commencer ?

En fait, trop souvent, la self-défense est perçue comme un sport de combat, alors qu’elle est davantage un condensé de pratiques différentes qui aide à faire face à une situation dangereuse et réelle. Lors d’un combat de rue, il est évident qu’un pratiquant de judo ne saura pas forcément comment réagir, même s’il a de l’expérience en dojo… Les temps de réaction, le stress et beaucoup d’autres paramètres sont à prendre en considération pour être apte à anticiper et réagir à ce moment-là.

Honnêtement, peu importe le sport de combat ou l’art martial que vous pratiquez, sachez qu’ils ne sont pas travaillés pour être utilisés en dehors des règles qui les régissent. Par exemple, le Jiu Jitsu ou l’Aïkido sont difficilement applicables en dehors des tatamis. Surtout lorsque vous devez encaisser des frappes au visage ou vous protéger contre un agresseur armé d’un couteau ou d’un bâton…

contrôle cervicale sur un adversaire au sol

Est-il possible de suivre un cours de self défense gratuit ?

Oui, c’est tout à fait envisageable ! Pour cela, renseignez-vous auprès des clubs de self-défense de votre région, ils proposent sûrement un essai gratuit pour les personnes qui, comme vous, cherchent à se faire une idée plus précise de cette pratique.

Aussi, pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter l’ensemble des articles que nous proposons en cliquant ICI !

Deuxième option : s’initier à la self-défense avec des cours gratuits en ligne. Internet est devenu une vraie mine d’or, autant en profiter.

Retrouvez nos cours de self-défense gratuits !

Nous l’avons vu au cours de cet article, il existe différentes manières de suivre un cours de self-défense gratuit, notamment :

  • Avec un essai gratuit, auprès d’une école d’arts martiaux ou d’un club spécialisé,
  • Sur Internet, grâce à une offre très importante (YouTube, par exemple, est une excellente source d’informations gratuites),
  • Directement par nos propres cours en ligne, sur notre site internet…

Depuis quelques années maintenant, nous aidons les élèves à découvrir et apprécier la self-défense à travers des formations en ligne totalement gratuites. Si vous avez quelques minutes, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !

Il y en a pour tous les goûts : défense contre les armes à feu, car jacking, apprendre les points de pression, connaître les frappes dévastatrices, mais aussi pour initier vos enfants à se défendre seul. Pour plus d’informations au sujet des cours gratuits en ligne, voici un article très intéressant à ce sujet : Peut-on vraiment apprendre la self-défense avec un cours en ligne ?

Alors, oserez-vous débuter la self-défense ?

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est mp-articles-1024x524.jpg.
About The Author

Tutos Self défense

Je m’appelle Alexandre Acariès. Je pratique les arts martiaux depuis 1993. J’ai tout d’abord débuté par le Karaté style Shotokan, puis je me suis orienté des années plus tard vers le style Shotokaï de l’école Égami Shigeru. Durant cette période, j’ai participé à plusieurs compétitions sportives et j’ai remporté quelques titres ici et là aussi bien en kata qu’en combat. Par la suite, j’ai commencé l’étude du Goshin Jutsu (self défense Japonaise) où j’ai pu améliorer mes connaissances, plus particulièrement dans le domaine des clés articulaires. Après avoir obtenu mon Diplôme d’Instructeur Fédéral (DIF) de Karaté FFKDA, j’ai fait mes premiers pas d’enseignant dans deux clubs de la région Toulousaine dont un que je dirigeais en totale autonomie. Parallèlement à cela, j’ai commencé l’étude du Krav-Maga dans un club FEKM sur Toulouse. Après avoir validé mon Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 1er degré et mon 3ème Dan de Karaté, j’ai du déménager sur La Ciotat, dans le département des Bouches du Rhône. Quelques temps plus tard, j’obtiens le Diplôme d'État de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport (DEJEPS) en Karaté et un Brevet de Moniteur Fédéral FFSCDA 2ème degré en "Contact Défense". Désireux de continuer mon apprentissage en Krav-Maga, j’ai décidé d’aller me former directement sur Paris avec une personne que je considère comme l’un des meilleurs experts de la discipline, Mr Alain Formaggio (6ème Dan, membre de la commission nationale de Krav-Maga FFKDA). J’ai donc redémarré de zéro et j’ai repassé, sur plusieurs années, mes grades un par un, de la jaune à la ceinture noire 3ème degré et j’ai été nommé Instructeur de la Krav-Maga International Federation, dont je suis l’actuel représentant pour le département des Bouches du Rhône. Je me suis également présenté, avec l’accord de Mr Formaggio, à l’examen du 4ème Dan de Krav-Maga FFKDA, que j’ai validé en mai 2013 à Montpellier. Parallèlement à tout cela, toujours désireux d’en apprendre d’avantage, je décide d’entamer une nouvelle formation avec un autre grand expert, ce coup-ci en Penchak Silat. J’ai donc contacté Mr Franck Ropers (7ème degré de Penchak Silat) et je suis de nouveau retourné plusieurs fois sur Paris pour suivre ma formation et gravir les échelons de grade un à un. Quelques temps plus tard, je reçois des mains de Mr Ropers la ceinture noire 1er degré de Penchak Silat (spécifiquement axée sur la partie self défense de la discipline) et un diplôme de Professeur de l’Académie Franck Ropers, dons je suis également l’actuel représentant pour le département du 13. Fin 2014, j’entame une nouvelle formation complémentaire en Kyusho Jitsu (art des points de pression) avec l’équipe d’Experts de l’association Kyusho France. Après avoir suivi le cursus de formation, je valide après examen ma ceinture noire 1er Dan de Kyusho Jitsu D.K.I (Dillman Karaté International) À aujourd’hui, je continue mon perfectionnement dans chacune de ces disciplines et je suis régulièrement des stages dans d’autres disciplines de combat pour enrichir mes connaissances. Je m’occupe également, avec le soutien de ma famille, de mon nouveau club installé sur La Ciotat depuis 2012, le Shin Gi Tai Do, qui compte actuellement plus de 160 élèves.

Commentaires