Pourquoi j’ai QUITTÉ l’académie FRANCK ROPERS [Penchak Silat]

Dans cette vidéo, découvrez pourquoi j’ai décidé de quitter l’Académie Franck Ropers (Penchak Silat).

Bonjour à tous, c’est Alexandre, j’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui, une petite vidéo spéciale où j’aimerais vous expliquer pourquoi j’ai décidé de quitter l’Académie Franck Ropers.

Flashback

Mais avant de vous expliquer tout cela, j’aimerais faire un petit retour en arrière et partager avec vous l’expérience que j’ai eu dans cette Académie Franck Ropers.

Je suis allé voir Franck Ropers pour me perfectionner, et pour connaître, le Penchak Silat, parce que je ne connaissais pas, mais uniquement « en option self-défense ». C’était quelque chose d’intéressant parce que Franck Ropers permettait de choisir « deux options » dans les diplômes ou dans le cursus de formation : il y avait soit le côté traditionnel, axé plus self défense, soit uniquement le côté self défense.
Non pas que le traditionnel ne m’intéressait pas, mais c’est juste que comme je fais pas mal de choses, je suis diplômé, comme je vous l’ai dit, dans plusieurs disciplines, je ne voulais pas tout mélanger. Jusqu’à présent, j’ai réussi à bien trier les différentes disciplines que j’enseigne pour que ce ne soit pas un mélange ou un fourre-tout, et j’avais donc dit à Franck « est-ce que tu acceptes de me prendre en formation, mais uniquement côté self défense ? » – il m’a dit « il n’y aucun problème, tu peux venir et je vais voir un peu ce que tu vaux, je vais t’examiner ».

Et donc, on se rend à Paris, en avion avec mon frère, et pendant 3h de cours particuliers, Franck Ropers nous a déroulé le programme par ceinture, puisque nous avions déjà les dvd, on révisait beaucoup sur dvd, nous ne sommes pas arrivés sur place sans connaitre les techniques, on avait révisé avec mon frère, etc…

Il nous a donc examiné sur plusieurs grades et il nous a dit à la fin « je suis désolé les gars, vous vous débrouillés très bien, vous avez du punch, mais vous avez encore une forme de corps qui est trop « krav-maga ». Donc nous, aucun problème, on ne se vexe pas quand on a des défauts, bien au contraire, on apprend de nos défauts, et donc, nous n’avons rien eu, nous sommes repartis « bredouilles » pour nous entrainer et parfaire nos techniques à la maison.

Mais je tenais déjà à dire ce petit message pour vous faire comprendre que Franck Ropers ne donne pas les diplômes. On y est allé, pendant 3h, on s’est donné à fond, on l’a payé bien évidemment, ce qui est normal, tout travail mérite salaire comme on dit, mais on n’a rien eu, on est repartis bredouille parce qu’on n’était pas prêts, on n’avait pas la forme de corps Penchak Silat et compagnie, on était un peu trop krav-maga, mais voilà, il ne nous a pas donné les diplômes et il ne nous a fait aucune faveur; On est donc retourné bosser à la maison et quelques mois plus tard, c’était toujours en 2013, on a bossé un petit peu sur les axes d’amélioration que nous avait dit Franck, et donc là, nous sommes revenus, nous avons passé les ceintures jaune, orange, verte, bleue et ainsi de suite, et au final, sur plusieurs mois, nous avons passé la ceinture noire 1er Degré de Penchak Silat de l’AFR – mais option self défense, je précise.

En juin 2013, j’ai validé mon diplôme de ceinture noire de Penchak Silat self défense 1er Degré, et Franck m’a également décerné un diplôme de professeur de l’Académie Franck Ropers.

En 2016, Franck a rejoint la Fédération Française du Sport Travailliste – la FFST – et donc il m’a permis d’obtenir un diplôme ceinture noire 1er degré – non pas 1er Dan, puisque cela concerne la FFKDA – 1er degré de Penchak Silat et également un diplôme d’Instructeur Fédéral.

Donc durant 5 ans, j’ai fait tout mon possible, j’ai eu beaucoup de travail, puisque je représente également d’autres experts, j’ai fait tout mon possible pour honorer l’Académie Franck Ropers pour être digne de la confiance que Franck m’avait donnée.

Explications

Maintenant, je vais vous expliquer pourquoi j’ai décidé de quitter l’Académie Franck Ropers.

Je préfère couper-court à toutes polémiques inutiles, parce que sur internet, les polémiques, cela va bon train, cela parle, cela parle mais cela ne connait pas le pourquoi du comment : je ne suis pas du tout en froid avec Franck Ropers ! Je tenais à le dire. Je quitte son académie en bon terme, selon moi, il n’y a aucune querelle ou quoique ce soit, je tiens à clarifier cela. J’ai décidé de quitter l’académie de mon plein gré et j’ai donc forcément mes raisons, que je vais vous expliquer maintenant.

Avant tout, il faut bien comprendre mon état d’esprit. Cela fait bientôt 25 ans que je pratique, je suis un élève éternel et un chercheur, c’est-à-dire que j’aime me remettre en question, j’aime chercher à droite, à gauche, des techniques, de l’enseignement…

Il y a des personnes qui restent dans une académie, une école ou un style précis pendant 10, 20, 30 ans, et cela leur convient très bien – aucun problème – je respecte tout à fait cela. Moi, je suis quelqu’un qui est très fidèle en arts martiaux, c’est-à-dire que je suis fidèle à mon Sensei, c’est-à-dire mon professeur, mais par contre, comme je vous l’ai dit, je suis un chercheur et tant que j’y trouve « mon bonheur », je reste dans l’académie. Et puis, le jour où cela ne me convient plus, que je ne m’y retrouve plus, ou que je ne m’identifie plus à cette académie, je décide de partir et je fais toujours les choses dans les règles.

Pour expliquer en détails pourquoi je décide de partir, déjà il faut comprendre un premier point, c’est que je suis le seul de toute l’Académie Franck Ropers à n’enseigner que la partie self défense, tous les autres font les deux : self défense et traditionnel. De ce fait, il y avait déjà un petit peu ce côté où je me sentais « isolé », même si Franck ne me négligeait pas, mais je me sentais un petit peu isolé dans la pratique, mais disons que l’image de l’AFR, le côté technique, poussé dans ce sens-là, avec la self défense + le traditionnel – et parfois même beaucoup le traditionnel – donc cela montait, cela montait, cela montait, et donc je commençais à avoir du mal à trouver un peu ma place depuis un certain temps.

Le deuxième point, vous l’avez certainement remarqué, Franck cartonne sur internet, depuis un petit bout de temps maintenant, mais il le dit lui-même, il est devenu youtubeur, il enseigne toujours le Penchak Silat, mais il a bifurqué un peu vers le développement personnel et coach de musculation. Je ne critiquerai jamais cela parce d’un, je sais très bien le travail que cela représente, et deux, c’est son choix, il fait ce qu’il veut.

Et donc, quand on représente quelqu’un, forcément, on doit avoir quand même la même vision des choses, être en adéquation avec l’image du professeur que l’on représente. Or, depuis un certain temps, ce n’est plus trop mon cas. Je dis cela avec un total respect, je le redis, mais la direction qu’a pris Franck ne me correspond plus. Je ne dis pas que c’est de la m*rde, je ne dis pas que ce n’est pas bien, mais il fait sa vie et je lui souhaite beaucoup de succès parce qu’il le mérite. Mais pour ma part, me concernant, en tant qu’Alexandre Acariès, je ne m’y retrouve plus dans la direction qu’il a choisi, ainsi que le côté technique de l’AFR également. Comme je vous ai dit, je me sentais un petit peu isolé donc j’ai réfléchi, j’ai analysé un petit tout puisqu’on ne quitte pas une grosse académie, comme cela, sur « un coup de tête ».

Autre point qui m’a poussé également à choisir une autre voie : durant mon cursus de formation, ma « petite carrière martiale », mais ce n’est pas parce que je représente tel expert ou tel expert, Franck Ropers ou autre, que je me prive de faire des stages avec d’autres personnes, d’autres experts, dans d’autres disciplines. J’ai fait beaucoup de stages avec d’autres experts et c’est cela qui est enrichissant. Et Franck Ropers, pour parler de lui, ne nous a jamais interdit de nous former avec d’autres personnes, c’est clair et net, ce n’est pas un gourou, il nous a toujours dit « vous pratiquez ce que vous voulez, je ne vous empêcherai pas, au contraire, allez-y, allez voir ailleurs pour parfaire vos techniques et faire évoluer votre niveau » – cela c’est important.

De nouveaux projets

Et donc je me suis formé avec d’autres personnes et j’ai découvert récemment une autre voie qui m’intéresse, je vous en reparlerai dans une autre vidéo. Mais désormais, j’ai décidé de continuer mon cursus de formation avec un nouvel expert, un grand expert de la self défense également, qui est connu mondialement. Aussi, je vous en reparlerai dans une autre vidéo mais je compte me former très prochainement avec lui et de développer sa méthode de self défense, dans mon club, pourquoi pas. Mais pour l’instant, rien n’est sûr.

J’estime que dès que je change d’école, je dois refaire mes preuves, et donc je vais repartir de zéro, je vais repasser les grades un à un et pourquoi pas obtenir un diplôme d’instructeur, un de ces quatre, et pourquoi pas représenter ce nouvel expert sur La Ciotat.

J’ai un grand respect pour le pratiquant et le professeur Franck Ropers, cela restera toujours la personne qui m’a mis le pied à l’étrier dans le Penchak Silat, qui m’a fait comprendre un petit peu les subtilités de cet art martial et cela m’a boosté ma pratique dans bien des domaines, donc je le remercie une nouvelle fois de m’avoir fait confiance pendant tant d’années, et de m’avoir formé aux travers des différents passages de grade que j’ai fait avec lui, et croyez-moi, ce n’était pas du gâteau !

Je souhaite donc, à travers cette vidéo, remercier tous les pratiquants de l’AFR, tous les professeurs avec qui j’ai pu sympathiser à travers les années, qui m’ont permis d’évoluer et de nouer certaines amitiés.

Donc, honnêtement, je quitte peut-être l’AFR, j’espère bien évidemment rester en bon terme avec tout le monde, mais je leur souhaite vraiment un énorme succès dans la voie qu’ils ont choisi – et qui n’est plus la mienne. Je leur souhaite un énorme succès, et bien évidemment, si on se croise – je parle aux amis de l’AFR – ce sera avec grand plaisir qu’on ira boire un coup et échanger.

Merci à vous d’avoir écouter cette vidéo jusqu’à la fin, n’hésitez pas à me laisser votre opinion en commentaire de cette vidéo, à liker, à partager, c’est vous qui voyez, cela me fera toujours plaisir de voir qu’il y a des gens qui me soutiennent et qui me montrent leur intérêt dans mes vidéos, ou même dans mes choix, allez-y, n’hésitez pas à me dire si c’est une erreur ou non, n’hésitez pas à commenter.

Bref, assez parler, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles vidéos, ciao tout le monde.

About The Author

Alexandre Acariès

Je m’appelle Alexandre Acariès. Je pratique les arts martiaux depuis 1993. J’ai tout d’abord débuté par le Karaté style Shotokan, puis je me suis orienté des années plus tard vers le style Shotokaï de l’école Égami Shigeru. Durant cette période, j’ai participé à plusieurs compétitions sportives et j’ai remporté quelques titres ici et là aussi bien en kata qu’en combat. Par la suite, j’ai commencé l’étude du Goshin Jutsu (self défense Japonaise) où j’ai pu améliorer mes connaissances, plus particulièrement dans le domaine des clés articulaires. Après avoir obtenu mon Diplôme d’Instructeur Fédéral (DIF) de Karaté FFKDA, j’ai fait mes premiers pas d’enseignant dans deux clubs de la région Toulousaine dont un que je dirigeais en totale autonomie. Parallèlement à cela, j’ai commencé l’étude du Krav-Maga dans un club FEKM sur Toulouse. Après avoir validé mon Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 1er degré et mon 3ème Dan de Karaté, j’ai du déménager sur La Ciotat, dans le département des Bouches du Rhône. Quelques temps plus tard, j’obtiens le Diplôme d'État de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport (DEJEPS) en Karaté et un Brevet de Moniteur Fédéral FFSCDA 2ème degré en "Contact Défense".Désireux de continuer mon apprentissage en Krav-Maga, j’ai décidé d’aller me former directement sur Paris avec une personne que je considère comme l’un des meilleurs experts de la discipline, Mr Alain Formaggio (6ème Dan, membre de la commission nationale de Krav-Maga FFKDA). J’ai donc redémarré de zéro et j’ai repassé, sur plusieurs années, mes grades un par un, de la jaune à la ceinture noire 3ème degré et j’ai été nommé Instructeur de la Krav-Maga International Federation, dont je suis l’actuel représentant pour le département des Bouches du Rhône. Je me suis également présenté, avec l’accord de Mr Formaggio, à l’examen du 4ème Dan de Krav-Maga FFKDA, que j’ai validé en mai 2013 à Montpellier.Parallèlement à tout cela, toujours désireux d’en apprendre d’avantage, je décide d’entamer une nouvelle formation avec un autre grand expert, ce coup-ci en Penchak Silat. J’ai donc contacté Mr Franck Ropers (7ème degré de Penchak Silat) et je suis de nouveau retourné plusieurs fois sur Paris pour suivre ma formation et gravir les échelons de grade un à un. Quelques temps plus tard, je reçois des mains de Mr Ropers la ceinture noire 1er degré de Penchak Silat (spécifiquement axée sur la partie self défense de la discipline) et un diplôme de Professeur de l’Académie Franck Ropers, dons je suis également l’actuel représentant pour le département du 13.Fin 2014, j’entame une nouvelle formation complémentaire en Kyusho Jitsu (art des points de pression) avec l’équipe d’Experts de l’association Kyusho France. Après avoir suivi le cursus de formation, je valide après examen ma ceinture noire 1er Dan de Kyusho Jitsu D.K.I (Dillman Karaté International) À aujourd’hui, je continue mon perfectionnement dans chacune de ces disciplines et je suis régulièrement des stages dans d’autres disciplines de combat pour enrichir mes connaissances. Je m’occupe également, avec le soutien de ma famille, de mon nouveau club installé sur La Ciotat depuis 2012, le Shin Gi Tai Do, qui compte actuellement plus de 160 élèves.

Commentaires