Pourquoi est-il PRIMORDIAL d’avoir CONFIANCE EN SOI en SELF DEFENSE ?

Dans cette vidéo, extraite de la formation en ligne « Études Martiales : Défenses contre plusieurs agresseurs », découvrez pourquoi il primordial d’avoir confiance en soi et une bonne estime de soi pour être efficace en self défense.

A l’instinct

Ce que vous devez retenir, c’est que lors d’une agression, qu’elle soit en pleine rue ou non, ce qui va ressortir, ce sont des gestes instinctifs, un peu comme le mouvement des animaux : cela signifie que l’on va peut-être griffer ou peut-être mordre… Cependant, quand on parle de mordre pour sauver sa vie, il y a toujours des gens qui disent « Ah non, mordre… ».

Ce n’est pas très sain, nous sommes d’accords, mais imaginez que cela tourne mal… que cela tourne au viol, par exemple… « Ouais, il va te violer, tu ne vas pas lui arracher une oreille ? » – « Ah si si si si ». Et bizarrement, ce sont surtout les femmes, les femmes qui ont des enfants, en général, qui réagissent ainsi. Chez les hommes aussi mais moins. « On est un peu plus batard à ce niveau-là ».

Pourquoi ? L’instinct maternel !

En général, quand je dis à mes élèves mamans « là, la personne, elle veut te violer, elle veut te frapper ou autre, tu la mords, ou tu la griffes ou tu lui crèves un œil », elles ne sont pas forcément convaincues de la réaction à avoir. Par contre, si je leur demande d’imaginer que c’est leur enfant, que c’est lui qui se fait agresser, non pas elles, mais bien leur enfant, qu’elles sont là, face à la scène, et que face à cette situation critique, on leur propose, parce que c’est tellement grave que cela justifie qu’elles crèvent un œil à l’agresseur, qu’elles lui coupent un bras, qu’elles lui cassent les doigts et autre, en général, il n’y aucun problème. Etonnement. « Ah oui, il n’y a pas besoin de me le dire, j’y vais, je lui éclate les burnes »

Estime de soi = confiance en soi

C’est intéressant comme raisonnement. Cela veut dire que sur nous-mêmes, on n’ose pas mais quand il est question de quelqu’un qu’on aime, que ce soient les enfants, le mari, ou autre, les réactions sont différentes. – Après, il y en a qui ne les aiment pas. Je le dis souvent mais si la gamine se fait agresser, qu’elle est trop pénible à la maison et qu’elle n’écoute pas, laissez-la partir, cela vous fera des vacances –  « vous voulez l’enlever ? » – « bon courage » – JE PLAISANTE.

Vous devez donc aussi avoir l’estime de vous-même, c’est très important ! Vous pouvez apprendre la self défense pendant 4/5h par jour, 3 ou 4 fois par semaine, si vous n’avez aucune estime de vous-même, cela ne sortira pas, parce que votre cerveau reptilien va se dire « bah oui tu te fais taper, mais bon, puisque tu n’en as rien à faire de l’enveloppe charnelle que tu es, fais toi taper » – je schématise bien sûr, parce que c’est bien plus compliqué que cela dans le cerveau.

Si vous avez une estime de vous, le simple fait de dire « non, tu n’as pas le droit de me toucher, non » est déjà une réussite. Par la suite, est-ce qu’on va réussir à se défense comme on le veut, c’est tout le challenge de la self défense, mais cela commence par vous et votre acceptation.

Nous sommes tous différents.

Par exemple, s’il y en a qui sont en surpoids, il y en a qui vont se dire « ouais mais moi, prendre la fuite… »« Ecoute, je vais te lâcher 2 chiens » – vous avez vu Jean-Claude Vandamme avec le bout de viande ? Dans le film Kickboxer » – Imaginez que l’on vous accroche un petit bout de viande à la cuisse et que vous vous retrouvez avec un chien qui vous coure après… Bizarrement, malgré les bourrelets et les kilos en trop, il y en a qui vont galoper, peut-être même grimper aux arbres – je plaisante.

Rappelez-vous que tout est lié à l’estime de vous-même, à la base. Tout ce qui se rapporte à la confiance en soi et autre, cela part de là ! S’il manque cet élément-là, vous pouvez faire des gestes, des jolies techniques, dans le fond, vous ne serez pas convaincus de ce que vous faites et vous allez vous faire submerger !

Parce qu’en général, les agresseurs, eux, ont confiance en eux ! Surtout quand ils sont en groupe, on les connait ceux-là… 

About The Author

Alexandre Acariès

Je m’appelle Alexandre Acariès. Je pratique les arts martiaux depuis 1993. J’ai tout d’abord débuté par le Karaté style Shotokan, puis je me suis orienté des années plus tard vers le style Shotokaï de l’école Égami Shigeru. Durant cette période, j’ai participé à plusieurs compétitions sportives et j’ai remporté quelques titres ici et là aussi bien en kata qu’en combat. Par la suite, j’ai commencé l’étude du Goshin Jutsu (self défense Japonaise) où j’ai pu améliorer mes connaissances, plus particulièrement dans le domaine des clés articulaires. Après avoir obtenu mon Diplôme d’Instructeur Fédéral (DIF) de Karaté FFKDA, j’ai fait mes premiers pas d’enseignant dans deux clubs de la région Toulousaine dont un que je dirigeais en totale autonomie. Parallèlement à cela, j’ai commencé l’étude du Krav-Maga dans un club FEKM sur Toulouse. Après avoir validé mon Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 1er degré et mon 3ème Dan de Karaté, j’ai du déménager sur La Ciotat, dans le département des Bouches du Rhône. Quelques temps plus tard, j’obtiens le Diplôme d'État de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport (DEJEPS) en Karaté et un Brevet de Moniteur Fédéral FFSCDA 2ème degré en "Contact Défense".Désireux de continuer mon apprentissage en Krav-Maga, j’ai décidé d’aller me former directement sur Paris avec une personne que je considère comme l’un des meilleurs experts de la discipline, Mr Alain Formaggio (6ème Dan, membre de la commission nationale de Krav-Maga FFKDA). J’ai donc redémarré de zéro et j’ai repassé, sur plusieurs années, mes grades un par un, de la jaune à la ceinture noire 3ème degré et j’ai été nommé Instructeur de la Krav-Maga International Federation, dont je suis l’actuel représentant pour le département des Bouches du Rhône. Je me suis également présenté, avec l’accord de Mr Formaggio, à l’examen du 4ème Dan de Krav-Maga FFKDA, que j’ai validé en mai 2013 à Montpellier.Parallèlement à tout cela, toujours désireux d’en apprendre d’avantage, je décide d’entamer une nouvelle formation avec un autre grand expert, ce coup-ci en Penchak Silat. J’ai donc contacté Mr Franck Ropers (7ème degré de Penchak Silat) et je suis de nouveau retourné plusieurs fois sur Paris pour suivre ma formation et gravir les échelons de grade un à un. Quelques temps plus tard, je reçois des mains de Mr Ropers la ceinture noire 1er degré de Penchak Silat (spécifiquement axée sur la partie self défense de la discipline) et un diplôme de Professeur de l’Académie Franck Ropers, dons je suis également l’actuel représentant pour le département du 13.Fin 2014, j’entame une nouvelle formation complémentaire en Kyusho Jitsu (art des points de pression) avec l’équipe d’Experts de l’association Kyusho France. Après avoir suivi le cursus de formation, je valide après examen ma ceinture noire 1er Dan de Kyusho Jitsu D.K.I (Dillman Karaté International) À aujourd’hui, je continue mon perfectionnement dans chacune de ces disciplines et je suis régulièrement des stages dans d’autres disciplines de combat pour enrichir mes connaissances. Je m’occupe également, avec le soutien de ma famille, de mon nouveau club installé sur La Ciotat depuis 2012, le Shin Gi Tai Do, qui compte actuellement plus de 160 élèves.

Commentaires